vendredi 7 avril 2017

Tendance Négative - nouveau projet

Tendance Négative c'est une petite maison d'édition qui a des idées extraordinaires.
Je vous avais déjà parlé de leur première publication, Carmilla de Sheridan Le Fanu dans un précédent billet (l'année dernière plus précisément), où toute la mise en page du texte est en rapport avec le récit... la tranche rouge du livre en est un petit aperçu. Mais je n'en dis pas plus car ça enlèverai le côté surprenant de ce livre.
L'autre point original de ce livre est que les fonds nécessaires pour sa sortie ont été levés par financement participatif (ou "crowdfunding") en ligne. Pour résumer, des gens comme vous et moi ont donné un peu d'argent pour que le projet naisse. 

Carmilla est sorti en 2015. 

En 2017, donc là maintenant, Tendance Négative revient avec un nouveau projet, autour d'une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, L’étrange histoire de Benjamin Button.

Là encore, la maison d'édition a besoin d'un coup de main pour mettre en oeuvre leur concept.

Donc la marche à suivre: on se connecte sur KissKissBankBank en suivant le lien ici:



On lit le descriptif du projet, histoire de faire "whaouh".
Et on clique à droite sur le montant qui correspond... A noter qu'avec un don de 25€, le livre est offert. Ce n'est donc que devancer un achat qui se fera dans tous les cas non?

Je vous laisse naviguer sur internet pour avoir les images...! Mais ne tardez pas, la collecte ne dure que 30 jours...

Et le lien sur le site de Tendance Négative: 







lundi 6 février 2017

Djinn de Anna Miralles et Jean Dufaux

Que de longs mois de silence!
J'avoue avoir considérablement ralenti mon rythme de lecture, faute de plein de choses....  Je ne vais pas me perdre en excuses, la vie est comme ça, faites de hauts et de bas.

Même si j'ai peu lu de roman ces derniers temps, j'ai essayé de me tenir à jour en BD et mangas, au moins au niveau des séries que je suis.

Je voulais donc vous raconter la série Djinn, avec Jean Dufaux au scénario et Ana Mirallès au dessin.

Djinn, c'est l'histoire d'une jeune anglaise, Kim Nelson, qui part à la recherche de son passé et d'un trésor. Le tome 1 s'ouvre sur des paysages orientaux, avec une héroïne cherchant des pistes dans des histoires de sultan, de harem, et de légende, celle des Djinn, le tout replacé dans la grande Histoire.

Ce qui m'a tout de suite plu ou du moins attirée dans cette série, c'est le dessin de Ana Mirallès. Je ne sais que dire à part "envoûtant". Le charme opère donc, on ouvre la BD et on plonge dans l'Histoire, petite introduction de Jean Dufaux, qui pose le cadre, les points de repère. Il y a les anglais, l'empire ottoman, la première guerre mondiale (si mes souvenirs sont bons). On tourne la page, et là démarre l'histoire, à la fois sensuelle, cruelle et poétique tout en restant dans le registre de l'aventure et du voyage. 

Pour la sortie de l'un des tomes, était offert un dvd montrant le making of de la BD, et on y voyait Ana Mirallès dessiner, c'était captivant.

Je crois que c'est une des rares séries BD que j'ai suivi dès le début,  et dont j'ai acheté tous les tomes au fur et à mesure des sorties, même si ces sorties m'ont semblé de plus en plus espacées au fil des années. C'est donc finalement par hasard à l'automne dernier que suis tombée sur le dernier tome, tout comme j'avais découvert par hasard le tome 1, venant clore (comme le précise Jean Dufaux), quinze années de série.

Au total donc, 13 tomes, découpés en 3 cycles (Orient, Afrique, Inde) avec des allers-retours entre passé et présent aux ambiances différentes, trois pièces d'un grand puzzle, avec multiples rebondissements et personnages, à découvrir et à relire.




Djinn, de Dufaux & Mirallès, chez Dargaud. 

Pour aller plus loin:

La fiche éditeur